Notre histroire

C'était en mars 2020, alors que tout le Québec était sur pose, que nous en avons profité pour faire un retour sur notre passé afin de mettre sur papier notre histoire. Celle qui a mené à l'aventure CosyRoad. Sous forme de 6 capsules ,la voici. 

Capsule 1

Un besoin de liberté et une passion du plein air qui ne date pas d’hier.

Derrière l’entreprise, il y a deux passionnés de plein air, Pierre et Chantal qui se sont rencontrés en 1981. Pour le couple, toutes les occasions sont bonnes pour partir prendre l’air. Que ça se fasse en vélo ou en voiture, c’est toujours le camping qu’ils privilégient. Au niveau professionnel, Pierre a longtemps été travailleur autonome, et il avait des idées. Mais il a aussi eu l’audace de les développer, et le flair de les présenter aux bonnes personnes. À ce jour, quelques brevets portent son nom, sa spécialité se situant dans les mécanismes de mouvements (fauteuil médical, de transport, chaise sur billes et mécanisme zéro gravité). Ce parcours l’a ainsi mené au démarrage d’entreprises innovantes au Québec. IL s’est concentré sur sa spécialité, jusqu’au jour où l’idée de bâtir un petit VR a germé. Mais comme ce n’est jamais l’idée la plus simple qui prévaut pour Pierre, lui voulait le faire à partir de zéro. Mais vraiment à partir de zéro. Ce fut le début de l’aventure.

1-7
1-6
1-5
1-3
1-1
1-4
1-2

CAPSULE 2

Toujours le camping, surtout en famille!

Même après l’arrivée des enfants, les vacances d’été dans la famille de Chantal et
Pierre, ça se passait en camping. Le vrai de vrai, celui qui se fait en « tente à terre ». Il aura juste fallu en trouver une plus grande. Le choix de logis s’est porté sur une Eureka et elle était amicalement baptisée « Big Kahuna ». La voiture remplie à ras bord, beau temps mauvais temps, les voyages se sont multipliés au Québec, en Nouvelle-Écosse, au Nouveau- Brunswick, à L' I-P-E et dans le Maine. Un très beau et grand terrain de jeu, accessible sans prendre l’avion. Dès lors, c’était la recherche de beaux spots afin de profiter des paysages, des montagnes et du calme. De beaux moments de grandes proximités, de plein air et de détente en famille.

2-8
2-1
2-7
2-6
2-3
2-2
2-4
2-5

CAPSULE 3

Un besoin d’un peu plus d’espace et de confort

C’est lors d’un voyage sur la Côte atlantique que s’est amorcée la réflexion sur le besoin grandissant d’autonomie et de confort. Il y a eu la petite remorque d’aluminium ultra légère fabriquée par Pierre qui nous donnait plus d'espace, mais ce fut le Dodge campeur emprunté à grand-papa qui précisa notre préférence. Avec l'envie d’avoir plus de liberté et de facilité pour les dodos, et surtout se faire de la popote, le choix s’est finalement porté sur le Westfalia.

3-10
3-6
3-3
3-2
3-1
3-8
3-9
3-4
3-5
3-7

CAPSULE 4

Après quelques années en Westfalia

C'est après quelques années en Westfalia que s'est développé le sentiment de manque d’espace et de confort. C’est à ce moment que débutent les recherches pour une autre option de campeur. Ne voulant ni trop gros ni trop petit, le choix s’est
finalement porté sur le type classe B. Les visites de « show de VR » et les recherches virtuelles se font nombreuses, mais rien ne répond aux critères très précis des deux grands voyageurs sur roues. C’est alors que fait surface la super idée d’en fabriquer un à partir de zéro, tel que mentionné dans la première capsule. Mais quand nous disons zéro……Tout d’abord, il y a eu le dessin des plans. Ensuite, l’achat d’un « pick-up » sur lequel ne sera conservé que le moteur, la transmission, le différentiel, et par la suite, la fabrication de la coquille, etc. Ce projet se fait à temps perdu entre les contrats de travail, ça avance donc à pas de tortue. Comme la vie est courte et qu’à ce rythme, plusieurs années seront nécessaires pour finaliser le « BUS », l’idée sera abandonnée. On passe à autre chose. Le Mercedes Sprinter fait son apparition. Le camion sera rapidement aménagé par Pierre, selon des besoins et critères très précis, mais de façon très sommaire.

4-2
4-3
4-4
4-5
4-1

CAPSULE 5

« Aux grands maux, les grands remèdes »

Après avoir délaissé l’idée de fabriquer le campeur à partir de rien, arrive enfin
l’étape ultime qui implique le Sprinter Mercedes. Commencent alors les multiples étapes de conception. Pierre fait, Chantal critique et Pierre refait. Et cela se répétera sur 5 saisons, à tester les différentes idées. Arrive enfin la conception idéale (très près de celle en production à ce jour) et avec cela, encore plus de séjours un peu partout au Québec. C’est lors d’un de ces déplacements, en Gaspésie, que nous faisons la connaissance d’un couple de nomades. Ils vivent alors dans leur van classe B depuis 5 ans. Gilles Couët et Sophie Bérubé sont de fins connaisseurs du monde du VR et ils ont un gros coup de cœur pour notre concept, qu’ils disent complètement unique. Assez qu’au printemps suivant, ils nous amèneront leur Wennebago Era de grande valeur pour que l’on arrache tout à l’intérieur afin d’y installer notre concept CosyRoad. C’est avec les encouragements de cet homme d’affaires  aguerri (cofondateur de Chlorophyle) que nous démarrerons la
production. Après tout, si le produit nous rend heureux, d’autres le seront aussi au volant d’un CosyRoad. La plus grande étape vers l’aboutissement de l'entreprise vient d’être franchie. Prochaine capsule : On se lance ! L'atelier- la production.

5-5
5-1
5-20
5-21
5-19
5-17
5-16
5-18
5-15
5-14
5-12
5-10
5-11
5-9
5-8
5-7
5-6
5-2
5-4
5-3

CAPSULE 6

On se lance :

L’atelier la production et l'équipe. Depuis 2017, nous sommes bien installés dans un atelier de la rue Sherbrooke, à Magog. Maintenant que nous avons exactement ce que nous cherchions comme aménagement, le travail porte surtout sur l’amélioration de la qualité de finition et la recherche, afin d’avoir la plus grande autonomie possible. Au niveau de l’équipe, elle est désormais composée de Steven, responsable de la production, et Vanessa, responsable de l'administration. Ces derniers jours, nous avons fait de ce dynamique et précieux couple nos partenaires. Avec eux, nous nous assurons un relais pour l’avenir. L’équipe se complète avec deux techniciens, Sylvain et Jean, et il devrait s’y ajouter un autre membre d’ici la fin de l’année. Un produit différent (comme le véhicule CosyRoad) demande une approche différente. C’est pourquoi nous demeurerons petit. D’ici peu, nous aimerions atteindre un maximum de 12 véhicules par année, et ce nombre nous permettra de conserver une approche très personnalisée auprès de notre clientèle.
Nous sommes chanceux au Québec, car nous comptons maintenant plusieurs compagnies qui produisent de beaux véhicules récréatifs, tous plus uniques les uns que les autres, et qui répondent à différents types de besoins. L’important, et maintenant plus que jamais, sera d’encourager notre économie locale en achetant un produit bien de chez-nous! Ceci complète notre regard vers le passé. Il se retourne maintenant vers l'avenir. Un avenir que l'on se souhaite paisible et heureux pour tous. Bonne santé tout le monde et bonne route !

6-3
6-8
6-7
6-5
6-1
6-2
6-4
6-21
6-20
6-9
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
5-12